AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 dancing with the fire — lysirina

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Irina Lightwood

avatar

Parchemins : 65

MessageSujet: dancing with the fire — lysirina    Dim 5 Fév - 19:57

Voilà maintenant des heures que la pluie tombait. Elle s'écrasait brutalement sur le château, dégoulinant le long de ses façades, de ses fenêtres. Irina avait les yeux clos, pourtant, elle voyait tout, entendait tout. C'était comme une autre réalité, dans sa tête et ses pensées. Un rêve étonnamment réaliste, jusqu'aux moindres détails. A l'exception d'un seul. Une pensée, un soupir. Il ne fallut qu'une seconde à Irina pour sentir que Lysander était tout prêt, éveillé. Elle se redressa, attrapa les bordures de sa couette pour les tirer vers le bout du lit, et se leva doucement dans un soupir mêlant incompréhension et fatigue. Enfilant un pull en laine bordeaux, Irina se dirigea instantanément vers la porte de son dortoir, l'ouvrant et la renfermant sans faire le moindre bruit. Elle déambula jusqu'aux escaliers, les dévalant en faisant très attention de poser ses pointes de pieds en premier. La lumière du feu qui brûlait dans la cheminée du salon de la salle commune des lions se reflétait sur les murs, et, déjà, elle entendait le craquement des bûches qui collapsaient les unes contre les autres. A peine arrivée en bas, la brune discerna la chevelure de jais de son frère. Il était là, assis devant la cheminée, un morceau de papier entre les doigts. Irina s'approcha de lui sans un mot, s'installant à ses côtés avant de souffler, doucement : « Another letter from Andreas ? » Andreas. Son père. Voilà comment elle l'appelait. Par son propre prénom. Pas par respect, non, plutôt parce qu'il n'incarnait en rien le père dont elle avait toujours rêvé. « Show me. » Elle attrapa la lettre, et commença à la lire dans sa tête, se doutant de son contenu. C'était, sans surprise, un nouvel avertissement au sujet de Jared. Andreas blâmait Lys parce qu'il était l'aîné. Il considérait que c'était son rôle de le surveiller, le canaliser. Et Irina ne pu s'empêcher de laisser s'échapper un petit rire de ses lèvres, un rire froid, nerveux, fébrile. « He blames you for his mistakes. You shouldn't even read his damn letters. »


Dernière édition par Irina Lightwood le Dim 5 Fév - 23:18, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://teamkkrp.forumactif.com
Lysander Lightwood

avatar

Parchemins : 5

MessageSujet: Re: dancing with the fire — lysirina    Dim 5 Fév - 20:09

Après avoir descendu les marches des dortoirs au rythme des gouttes de pluie qui s'écrasaient contre les carreaux des grandes fenêtres de la tour, Lysander s'était installé sur le confortable canapé de la salle commune de Gryffondor. Ce dernier faisait face à l'âtre de la cheminée dans laquelle crépitait un feu très certainement allumé par un quelconque elfe à un moment où personne n'aurait pu l'apercevoir, car là reposait l'un des devoirs des elfes : ne pas se faire remarquer. Il pourrait potentiellement aussi s'agir d'un avantage. Ne pas être au centre de l'attention. Ils n'étaient peut-être pas si malchanceux que ça, au final. Assis au bord du canapé dans une posture relativement rigide, il contemplait les flammes d'un air songeur. Il ne pensait non pas encore directement à la lettre de son père reçue plus tôt dans la soirée, ni même aux nombreux sortilèges que lui faisaient venir à l'esprit le feu de cheminée, mais à ce que cette lettre lui suggérait : les erreurs qu'il avait probablement commis, les responsabilités qu'il n'avait pas rempli et celles à venir qu'il craignait ne pas pouvoir assumer. Lysander fut tiré de sa rêverie en entendant des bruits de pas étouffés par la moquette. Il détourna légèrement son regard de la cheminée, juste suffisamment pour apercevoir du coin de l’œil Irina s'approcher pour prendre place à côté de lui : « Encore une lettre d'Andreas ? Montre-moi. » Lysander ne manifesta pas la moindre surprise en entendant Irina appeler leur père par son prénom. Il s'y était habitué et comprenait pourquoi. Il la laissa lui arracher la lettre des mains sans réagir, restant de marbre, dissimulant ses émotions comme à l'accoutumé, comme il avait été entraîné à faire, derrière la façade qu'était son visage renfrogné. Il reporta son attention sur les flammes crépitantes lorsqu'Irina laissa échapper un rire dénué de joie, celle-ci remplacée par une redoutable amertume. « Il te blâme pour ses erreurs. Tu ne devrais même pas lire ses fichues lettres. » Malgré l'imprévisibilité de sa sœur, il se doutait de ce qu'elle penserait de la lettre. N'ayant jamais été très doué pour trouver les mots justes, il avait déjà réfléchi à la réponse qu'il lui fournirait. « Je ne suis pas directement responsable des agissements de Jared mais il y a une part de vrai dans cette lettre. Je suis l'aîné et en l'absence de nos parents, c'est à moi que reviennent certaines obligations. Celle de nous protéger et celle de nous empêcher de faire déshonneur au nom de Lightwood en adoptant des attitudes inadéquates en font par exemple partie. » déclara-t-il presque comme un automate.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Irina Lightwood

avatar

Parchemins : 65

MessageSujet: Re: dancing with the fire — lysirina    Dim 5 Fév - 20:10

Tête baissée, Irina lisait encore les mots rudes de son père, sous le regard vide de Lys qui contemplait les flammes dansantes de la cheminée qui s'agitaient juste en face d'eux. Elle en avait reçu, elle aussi, des lettres, mais s'était gardée d'en faire part à son frère qui subissait déjà bien trop la pression d'Andreas, père absent aux exigences insatiables. Du plus loin qu'elle se souvenait, Andreas avait toujours été ainsi; sévère, stricte, astreignant. Quand bien même il manquait à l'appel, il trouvait toujours un moyen, une façon de nous faire comprendre que, peu importe où il se trouvait, il nous regardait toujours, épiant le moindre de nos mouvements, dictant nos faits et gestes. Rien n'échappait à Andreas. Et tout le monde l'avait bien compris. D'une certaine façon, se comporter comme ça lui donnait sûrement bonne conscience. « Je ne suis pas directement responsable des agissements de Jared mais il y a une part de vrai dans cette lettre. Je suis l'aîné et en l'absence de nos parents, c'est à moi que reviennent certaines obligations. Celle de nous protéger et celle de nous empêcher de faire déshonneur au nom de Lightwood en adoptant des attitudes inadéquates en font par exemple partie. » À ces mots, la brune tourna la tête, plongeant ses yeux dans ceux de Lysander qui semblaient particulièrement sombres, dépourvus de la moindre émotion, contrairement aux siens qui reflétaient toute l'amertume qu'elle éprouvait en pensant à Andreas. Elle détourna le regard presque instantanément, brusquée qu'il reste aussi calme face à ce père ingrat et égoïste qu'elle s'efforçait de ne pas détester. Replongeant son regard dans la frénésie du feu, elle murmura d'une petite voix : « You're wrong to see things that way. It's not your role anymore. Jared is sixteen, Lys. Sixteen years old. He is old enough to restrain himself and you know it. If he acts the way he does it's by choice, and whatever you say, whatever you do, it won't change anything. » (Tu as tort de voir les choses de cette façon. Ce n'est plus ton rôle dorénavant. Jared a seize ans, Lys. Seize ans. Il est assez grand pour se canaliser et tu le sais. Si il agit comme il le fait c'est par choix, et quoi que tu dises, quoi que tu fasses, ça n'y changera rien. ) Reprenant son souffle brièvement, elle continua, doucement : « Sometimes you should just take a break and stop believing the world rests on your shoulders. Cause it's not the case. » (Parfois tu devrais juste prendre une pause et arrêter de croire que le monde repose sur tes épaules. Parce que ce n'est pas le cas.) Irina s'efforçait de parler calmement, pourtant ses prunelles traduisaient l'animosité qu'elle ressentait face à la situation. Elle était fatiguée, fatiguée que son père s'acharne de cette façon sur son grand frère, et fatiguée de voir l'impact que ça avait sur lui. Déchirant brusquement la lettre qu'elle tenait entre ses doigts, Irina se leva, éparpillant les morceaux au dessus du feu. Elle les regarda être consumés par les flammes, devenir poussière, avant de se laisser tomber sur le canapé situé juste derrière elle. « Stop feeling guilty Lys, you're giving me a headache. » ( Arrête de te sentir coupable Lys, tu me donnes mal à la tête.) C'était une réplique partiellement vraie, parce qu'Irina ressentait tout, elle savait que les lettres d'Andreas ne laissaient pas Lysander indifférent, que c'était un poids de plus qu'il traînait avec peine, en plus des autres. Et elle le refusait, tout simplement.



Dernière édition par Irina Lightwood le Lun 6 Fév - 21:42, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://teamkkrp.forumactif.com
Lysander Lightwood

avatar

Parchemins : 5

MessageSujet: Re: dancing with the fire — lysirina    Dim 5 Fév - 20:11

Le regard toujours plongé dans le vide, Lys aperçut presque imperceptiblement sa sœur tourner la tête dans sa direction avant de reporter son attention, elle aussi, sur le feu brûlant dans la cheminée. Il s'efforça de ne pas se perdre à nouveau dans ses pensées et se concentra sur les mots murmurés par Irina. « Tu as tort de voir les choses de cette façon. Ce n'est plus ton rôle dorénavant. Jared a seize ans, Lys. Seize ans. Il est assez grand pour se canaliser et tu le sais. Si il agit comme il le fait c'est par choix, et quoi que tu dises, quoi que tu fasses, ça n'y changera rien. » Elle s'interrompit, laissant s'installer un court moment de silence bienvenu pour Lys qui s'efforçait de lutter, comme bien souvent, contre une fatigue causée volontairement. Il considérait que quelques heures de sommeil seulement suffisaient et préférait consacrer son temps à diverses tâches plus édifiantes. « Parfois tu devrais juste prendre une pause et arrêter de croire que le monde repose sur tes épaules. Parce que ce n'est pas le cas. » ajouta Irina en brisant ainsi le silence. Sans la regarder faire, il l'entendit déchirer la lettre avec une violence qui traduisait très bien ce qu'elle pensait de la situation ainsi que son ressentiment pour leur père. Irina apparut alors dans son champ de vision. Les morceaux de parchemin qu'elle jeta atterrirent dans les flammes et tous deux les observèrent disparaître en l'espace de quelques secondes. Alors qu'elle retrouvait sa place sur le canapé, elle prononça quelques mots supplémentaires : « Arrête de te sentir coupable Lys, tu me donnes mal à la tête. » Irina s'étant réinstallée auprès de lui, Lys étira ses longues jambes et adopta une position plus confortable. « Tu as peut-être raison. » répondit-il dans la foulée, sans prendre la peine de choisir ses mots plus soigneusement. Après tout, Irina l'avait toujours compris et été là pour lui et ne le jugeait jamais quoi qu'il puisse arriver. Il n'y avait pas besoin de faire semblant ou de passer par quatre chemins avec elle, même s'il était parfois difficile pour Lys d'être sincère - ou plutôt naturel - même avec elle. Il avait l'impression qu'il ne pouvait pas être honnête sans décevoir tous ceux qu'il aimait. Ces quelques mots simples, il les avait prononcés sans les penser véritablement. Il voulait juste contenter Irina; lui dire ce qu'elle aimerait sûrement entendre. Il se sentait toujours coupable et était persuadé qu'il devait être possible pour lui de trouver un moyen de faire quelque chose concernant Jared. Il se pencherait une fois de plus sur la question ultérieurement. Lys ne pouvait rien empêcher de tout cela; c'était inscrit dans sa nature, de par son éducation et son entraînement. Le sens de la culpabilité, de l'honneur, des responsabilités, de la famille. Il avait été conditionné à demeurer impassible face à n'importe quel cas de figure et s'efforçait de rester calme même s'il partageait lui aussi une partie du ressenti de sa sœur. Tu devrais arrêter de croire que le monde repose sur tes épaules. C'est plus ou moins ce qu'Irina venait de dire quelques instants plus tôt. En l'occurrence, et c'était chose rare, Lys était totalement d'accord. Il savait que le monde se porterait tout aussi bien sans lui de toute façon mais il aimait à penser qu'il pouvait se rendre utile ou du moins accomplir les devoirs qui lui incombaient. Lui ne pouvait pas se permettre de décevoir ou de s'éloigner du chemin tracé par leurs parents. C'était la meilleure chose à faire, les émotions n'étant que des distractions qu'il convenait de contrôler quand on appartenait à la famille Lightwood.  Se doutant bien que cette courte phrase ne suffirait pas à convaincre et à satisfaire Irina, il estima qu'il valait mieux ne pas perdre de temps et changer de sujet. « Il me semble que tu as un devoir de sorts à rendre bientôt. Je ne sais pas où tu en es mais si tu as besoin d'aide, je peux... » commença Lys de sa voix grave, un peu enrouée par le fait de ne pas avoir beaucoup parlé ce soir et par le fait de ne pas vraiment savoir quoi dire, mais il s'interrompit. C'était un changement de sujet maladroit et il aurait très certainement pu trouver mieux malgré ses difficultés pour faire la conversation et pour tourner ses phrases aussi efficacement et aisément que certains autres Lightwood. Il reprit : « Désolé. C'était stupide. J'aurais pu trouver quelque chose de plus subtile et de plus intéressant. Par exemple : comment tu vas ? Parce qu'on a assez parlé de moi. On ne parle jamais de toi. » Il était bel et bien conscient qu'il s'agissait là de mensonges - encore - mais quoiqu'il en soit il n'aimait pas parler de lui; cela restait gênant même avec Irina. Il ne s'attendait cependant pas à ce que celle-ci s'ouvre à lui complètement et lui parle de ses amours d'écolière et autres problèmes. Ce n'était pas son genre non plus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Irina Lightwood

avatar

Parchemins : 65

MessageSujet: Re: dancing with the fire — lysirina    Dim 5 Fév - 20:12

Il susurre. « Tu as peut-être raison. » Mais Irina l'entend à peine, car déjà ses yeux se sont égarés dans les flammes. Elle y voyait des silhouettes, des ombres et des fantômes. La représentation toute singulière de ses pensées, de ce qui se tramait dans sa tête. Un mélange de chaleur, de noirceur, d'où émanent parfois un son léger, celui d'un feu qui brûle, et parfois des crépitements qui vous prennent de court, vous font sursauter. Il n'y avait pas de juste milieu, là, dans les fins fonds de son esprit, seulement une fragile coalition entre forces obscures et rappel à la réalité. A l'intérieur, tout était trop fort. Trop bruyant. L'humanité en perdition, son humanité. Irina bataillait jour et nuit pour ne pas exploser, bravant le tumulte des murmures lorsqu'elle marchait dans les couloirs, affrontant les pleurs lorsqu'elle s'en allait dans les toilettes. Les gens autour d'elle faisaient tout pour cacher leurs émotions, mais personne ne savait que la brune détenait un ticket qui lui offrait un accès au premier rang au spectacle de chaque être pensant, aussi réservé soit-il. Des spectacles auxquels elle aurait aimé ne jamais avoir à assister. Car parfois même, le simple de ressentir un sourire ou un soupire qui ne venait pas d'elle la crispait. Elle avait été tellement accablée par les émotions qu'elle en était dégoûtée. Ça l'avait rendue malade. À fleur de peau, voilà ce qu'elle était devenue. Le soir très tard ou la nuit silencieuse étaient les seuls instants où elle pouvait se permettre de respirer pleinement. Elle ne devait pas se sentir mal pour les autres, à cause des autres. Elle ne devait pas endurer leur peine, leur stress et leur colère. Elle pouvait enfin se contenter d'être elle et seulement elle. Et, parfois, se sentir seule dans sa tête l'écartait des plus grands maux. « Il me semble que tu as un devoir de sorts à rendre bientôt. Je ne sais pas où tu en es mais si tu as besoin d'aide, je peux... » Encore assez lointaine, la voix de Lysander lui parvint. Irina inclina légèrement la tête, se délivrant de l'emprise des flammes qui l'hypnotisaient depuis un moment. Lys s'arrêta dans sa lancée, le son de sa voix disparu aussitôt. Il reprit, soufflant légèrement : « Désolé. C'était stupide. J'aurais pu trouver quelque chose de plus subtile et de plus intéressant. Par exemple : comment tu vas ? Parce qu'on a assez parlé de moi. On ne parle jamais de toi. » La question de son frère, pourtant simple, provoqua quelque chose d'inexplicable chez Irina. Son coeur se crispa et ses prunelles s'agitèrent. Comment allait-elle ? C'était une question sur laquelle elle ne s'arrêtait jamais. Une question au développement beaucoup trop complexe et chaotique. Est-ce qu'elle allait bien ? Est-ce qu'elle allait mal ? Irina ne savait plus. Elle ne pouvait même plus dire quels sentiments lui appartenaient véritablement. Elle était perdue dans un ouragan d'émotions, des nouvelles vagues frappant ses joues et son corps tout entier chaque seconde, chaque minute plus violemment. Elle soupira discrètement, réfléchir à la question lui donnait mal à la tête. Alors elle se contenta de dire « I'm fine, I guess. » (Je vais bien, je suppose) avant de détourner le regard, une nouvelle fois. Sa réponse, peu convaincante, n'avait pas l'air de persuader Lysander qui affichait une mine perplexe et incrédule. Elle lui sourit en guise de preuve avant de demander à son tour : « What about you ? Not too stressed for your exams ? » (Et toi ? Pas trop stressé pour tes examens ?) espérant que celui-ci se contenterait de répondre en ne s'attardant pas sur sa propre réponse évasive. 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://teamkkrp.forumactif.com
Lysander Lightwood

avatar

Parchemins : 5

MessageSujet: Re: dancing with the fire — lysirina    Sam 11 Fév - 3:31

Durant les quelques secondes qu'il fallut à Irina pour fournir une réponse à Lysander, ce dernier l'avait passée sous crible. Il avait conscience de son air égaré, de son regard vitreux et distant et s'était immédiatement demandé ce qu'elle ressentait à ce moment précis, pas seulement en terme de thématiques ou sentiments particuliers mais également concernant l'intensité de ce qui l'assaillait. Jusqu'à quel point allait-elle pouvoir être réceptive et endurante à tant d'émotions et jusqu'à quel point allait-elle pouvoir garder tout cela pour elle ? Irina luttait difficilement déjà contre les siennes; elle n'avait pas en plus besoin d'affronter celles des autres. C'est ainsi que Lysander sut automatiquement que sa question demeurerait sans réponse valable ni recevable. Sa sœur ne l'ignorait jamais mais, une fois encore, il s'attendait à des mots dénués de sens, affublés d'un manque cruel d'honnêteté, envers lui et surtout, plus tristement et plus dangereusement, envers elle-même. Il ne pouvait que très bien s'imaginer l'état dans lequel se trouvait actuellement sa sœur. « Je vais bien, je suppose. Et toi ? Pas trop stressé pour tes exams ? ». Réponse creuse et furtive suivie d'un changement de sujet abrupt; tous deux se ressemblaient vraiment beaucoup. Même personnalité. Même approche - ou plutôt appréhension - à la vie. Le sourire forcé d'Irina, à défaut de le convaincre, ne fit que le conforter encore plus dans l'idée qu'il se faisait déjà de ce qu'elle pouvait ressentir, à un certain degré du moins. Lys profita du temps de réflexion de sa sœur pour quitter le fauteuil dans lequel il s'était progressivement avachi et s'éloigna de la table sur lesquels étaient posés ses grimoires et manuels d'enchantements pour traverser la Salle Commune et se positionner avec raideur devant l'une des grandes vitres qui lui offrait une vue splendide sur le parc de l'école, plongé dans l'obscurité, fouetté par le vent et par la pluie battante. Il s'efforçait de chercher l'inspiration dans l'effroyable stupeur d'émerveillement inhérente au spectacle qui se déroulait sous ses yeux marrons-verts pénétrants, de sorte à trouver avec soin les mots adéquats. À la suite de quelques instants de contemplation, il ne les trouva pas et lâcha enfin, en toute simplicité : « Parle-moi. » Car il était vrai qu'elle devait s'ouvrir et s'exprimer en faisant face à ce qu'elle ressentait, sans avoir recourt à l'insignifiance, à l'artificialité. Il s'agissait sans doute là du seul moyen possible pour achever sa quête de la compréhension. À vrai dire, cela s'appliquait pour eux deux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: dancing with the fire — lysirina    

Revenir en haut Aller en bas
 
dancing with the fire — lysirina
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Premium Deck Series: Fire & Lightning
» Nouvelles regles escarmouche : Rate of Fire
» [3DO] Return Fire
» [Comic] Première BD Hero Factory 2011 : Ordeal of Fire
» Deck Recon: Rapid Fire

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: RP - Le château :: Les tours-
Sauter vers: