AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 the great hall — sweet evening (ouvert à tous)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Irina Lightwood

avatar

Parchemins : 65

MessageSujet: the great hall — sweet evening (ouvert à tous)    Dim 5 Fév - 22:02

Spoiler:
 

Il était presque vingt heures et la grande salle se vidait petit à petit. Les élèves de première année étaient encore trop frileux des règles et n'osaient pas traîner dans les couloirs trop tard, tandis que d'autres, comme Irina, étaient encore là. La lionne était installée en plein milieu de la table de sa maison, un bouquin de sortilèges ouvert devant ses yeux. Ses paumes de mains recouvraient partiellement ses oreilles, elle feuilletait brièvement les pages de son livre sans vraiment les lire, trop dérangée par les murmures qui s'élevaient à ses côtés. Irina ne savait pas trop pourquoi elle restait là, tard le soir. On la trouvait souvent à la même place, toute seule. Personne ne se doutait qu'elle se faisait du mal, à l'intérieur. Être entourée, ça devenait de plus en plus difficile, mais Irina était une battante. Elle voulait le contrôler. Et elle était bien décidée à trouver un moyen d'y parvenir. Pourtant, alors qu'elle respirait lentement, se concentrant sur le son de ses pages qui se tournaient, une main se posa sur ses épaules, la faisant sursauter. La brune se retourna brusquement, faisant face à x. « Tu m'as fait peur. » Lâcha t-elle simplement, un léger souffle s'échappant de ses lèvres au même moment.   


Dernière édition par Irina Lightwood le Lun 6 Fév - 0:14, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://teamkkrp.forumactif.com
Heloisa Downing

avatar

Parchemins : 32

MessageSujet: Re: the great hall — sweet evening (ouvert à tous)    Dim 5 Fév - 22:20

« Tu m'as fait peur. » Helo' souffla un coup, parce qu'entre nous, c'était presque du suicide d'oser effleurer l'épaule de Irina Lightwood. Non pas qu'elle aie peur de son nom, mais pas besoin de plus de deux petites secondes pour comprendre que cette fille, elle était juste antisociale. Tout simplement. Mais Heloïsa, bien qu'elle ne soit pas à Gryffondor - et le choixpeau n'a jamais envisagé de l'y envoyer - avait entrepris de saluer la brune. Elle se repassa les paroles d'Irina dans la tête avant de réaliser la bêtise de ses mots. Heloïsa Downing avait fait peur à Irina Lightwood. Autant partir en poussant des cris victorieux, parce que c'était là bien étonnant. « Désolée, ce n'était pas le but. Je voulais juste te demander pour le cours de métamorphose... J'ai pas écouté, on a un devoir ? ». Non, vous ne rêvez pas. C'était bien Héloïsa, aussi nommée Miss-je-sais-tout, qui venait d'interroger Irina, soit la fille qui se fichait de tout, au sujet d'un quelconque devoir qui n'existait peut-être même pas. La Grande Salle se vidait petit à petit et elle ignora les quelques serdaigles qui la saluèrent en sortant parce que, oui, il lui arrivait de ne pas être très cool. Voire pas du tout. Parce qu'elle aimait bien voir la déception peindre le petit visage des gens. Mais ça, c'était un côté de sa personnalité qui ne méritait pas trop de voir le jour, parce qu'en vrai, c'était un peu tordu. Mais elle s'égarait, là, dans des bêtises à ne plus jamais ressortir. Bref. Elle plongea ses prunelles dans celles d'Irina, s'attendant à une réponse bien Iritienne.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Frisk Hedelwich

avatar

Parchemins : 57

MessageSujet: Re: the great hall — sweet evening (ouvert à tous)    Dim 5 Fév - 22:50

La grande salle était presque vide à cette heure-ci, le maigre troupeau d'élève s'en allait tandis que Frisk, elle, s'orientait en direction de celle-ci d'un pas déterminée. À peine elle posa un pas sur le sol froid de la pièce qu'un frisson parcourra son dos la faisant légerement sursautée. Lorsque qu'elle vit la cause de ses yeux violets, une once de dégoût se propaga en elle, formant une grimace sur son visage pâle. «Irina Lightwood», une fille froide au cœur de pierre, n'ayant aucun interêt pour ce monde. Comment Frisk pouvait-elle apprécier quelqu'un comme elle un jour ? C'était une question difficile pour la jeune fille. Irina Lightwood ne lui servait qu'à une chose: lui dégoter de bons objets magiques lui permettant d'augmenter son coffre au trésor des objets inéstimables de Poudlard, «c'est actuellement le nom donné à ce coffre».

Frisk s'avança en direct de celle-ci, quelques multiples idées de tentatives de vols en mémoire, lorsqu'elle remarqua un détail qui n'était pas des moindres. Comment est-ce que Irina Lightwood pouvait elle être en compagnie d'une personne, qui plus est, une fille. Son visage se glaça, ses tentatives allaient-elles voler en fumée car un certain "détail" ayant des yeux partouts se dressait devant elle ? La réponse était pourtant sous ses yeux, indépendamment sa marche repris en direction du groupe de fille vers la table en bois sombre dressé d'un drap rouge repressant la maison des courageux et fiers gryffondor, «maison d'hypocrites au passage». Mais certes.

Une idée vint dans la sublime caboche de la jeune fille, comment la blague du coussin péteur ne pouvait-elle pas marcher pour distraire l'attention de l'élément perturbateur ? Oui, c'était absolument une idée de génie.
Elle s'approcha rapidement portant une main dans sa robe de sorcier noirâtre en sortant de celle-ci un coussin péteur d'une taille minimale et d'une couleure semblable au beige pâle, fondant celui-ci dans la plus grande cachette jamais existé.

« Bonsoir, ne fait-il pas sombre par-ici pour lire ? Vous devriez allez dans un endroit plus éclairé. M'enfin! Je suis Frisk Hedelwich, enchantée.» s'exclama la jeune fille en direction du groupe.

Elle tendit légèrement sa main droite tenant le coussin péteur dans la plus grande discretion au monde tout en abordant un sourire malicieux sur son visage.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Irina Lightwood

avatar

Parchemins : 65

MessageSujet: Re: the great hall — sweet evening (ouvert à tous)    Lun 6 Fév - 0:06

C'est une petite brune qui se dressa devant elle, Héloisa, de la maison des aigles. Irina se tourna légèrement et plongea son regard dans celui de la serdaigle, restant de marbre, comme d'habitude. Celle-ci respira un coup avant de lâcher d'une petite voix : « Désolée, ce n'était pas le but. Je voulais juste te demander pour le cours de métamorphose... J'ai pas écouté, on a un devoir ? » Irina se mit à réfléchir, le cours de métamorphose datait de ce matin et des centaines de milliers d'informations avaient effleuré son cerveau entre temps. Elle glissa alors sa main droite dans son sac en cuir brun, sortant son petit carnet qui lui servait d'agenda. Ne faisant pas attention à ce qui se tramait à côté, la brune laissa un silence glacial s'installer autour d'elle et son interlocutrice. Les prunelles d'Irina se mirent à glisser sur le papier, cherchant une quelconque note à propos d'un devoir, mais rien. Elle relèva alors la tête avant d'articuler quelques mots doucement : « Non. Pas de devoir. Je me disais bien qu'il était impossible que tu aies oublié de le noter. » À peine eut-elle le temps de répondre, que déjà sur sa droite apparu la silhouette d'une poufsouffle (Frisk). Irina souffla légèrement, déjà agacée à l'idée d'avoir affaire à elle. Tout le monde connaissait plus ou moins cette fille, c'était le genre de personne qu'on trouvait sans arrêt en retenue pour avoir fait des farces aux professeurs. « Bonsoir, ne fait-il pas sombre par ici pour lire ? Vous devriez allez dans un endroit plus éclairé. M'enfin ! Je suis Frisk Hedelwich, enchantée. » Frisk tendit la main mais Irina ne semblait pas vouloir suivre le mouvement, elle afficha à la place un visage particulièrement froid et hautain, se contentant d'adresser un « Salut. » sec à la jeune fille.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://teamkkrp.forumactif.com
Keith Delaney

avatar

Parchemins : 31

MessageSujet: Re: the great hall — sweet evening (ouvert à tous)    Lun 6 Fév - 8:17

Le temps fuyait à une vitesse fulgurante depuis que Keith s'était assoupi au beau milieu de la longue table en bois des serpentards de la grande salle. Un peu plus loin sur cette même table, un groupe de deuxième année qui débattait sur un sujet ennuyeux d'histoire de la magie, alors que lui, il était seul. Ses fidèles camarades s'étaient éclipsés pour se rendre à leur entraînement de quidditch hebdomadaire, cependant Keith a horreur de ce sport. C'est pour cette principale raison qu'il décida d'entrer en phase avec lui-même en effectuant une petite sieste. Les bruits, les cris, et le son de voix des quelques personnes qui se trouvaient encore dans la grande salle, berçaient ses pensées. Il s'enfuit dans ses songes, guidé par les murmures de ses envies et de ses craintes. Plongé dans un sommeil profond, il sursauta subitement en se relevant sur sa place. Il avait entendu des voix proches qui l'appelaient ou du moins qui semblaient lui poser une question. L'une d'entre elles lança : « Désolée, ce n'était pas le but. Je voulais juste te demander pour le cours de métamorphose... J'ai pas écouté, on a un devoir ? ». Cette intonation et cet accent m'étaient familiers. C'était Héloisa, une ventarde de serdaigle. Keith ouvrît doucement les yeux en quête d'une quelconque silhouette à ses côtés. Il n'y avait plus personne à la table des serpentards et encore moins autour de lui. En balayant la grande salle du regard, Keith perçût un groupe de fille non loin de la table des gryffondors, dont Downing faisait partie, qui semblait s'entretenir avec froideur. Vous avez dit froideur? Logique, Irina Lightwood était de la partie et il connaissait parfaitement le tempérament particulier de cette sixième année.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Heloisa Downing

avatar

Parchemins : 32

MessageSujet: Re: the great hall — sweet evening (ouvert à tous)    Lun 6 Fév - 12:13

Bon. A première vue, Irina n'était pas dans son assiette. « Non. Pas de devoir. Je me disais bien qu'il était impossible que tu aies oublié de le noter. ». Parce que là, elle l'avait dit doucement. Tout doucement, sans chercher à insuffler quelconque émotion dans ses mots - qui étaient, en temps normal, du moins pour Helo', tranchants -. La Serdaigle remercia donc la sixième année d'un bref hochement de tête, rassurée. Lorsqu'elle voulut s'en aller, Heloïsa aperçut Frisk Hedelwich qui s'approchait du petit groupe.« Oh non, pas elle! » pensa la Downing, effarée à l'idée d'être la victime d'une de ses blagues ridicules.« Bonsoir, ne fait-il pas sombre par-ici pour lire ? Vous devriez allez dans un endroit plus éclairé. M'enfin! Je suis Frisk Hedelwich, enchantée.  ». Inutile de se présenter. Helo' la connaissait. Tout le monde la connaissait. Et lorsqu'elle tendit la main vers la serdaigle, que le « Salut » d'Irina glissa sur la Poufsouffle...

Helo comprit qu'elle avait préparé un truc tordu. Hélas! Trop tard pour se défiler. Elle saisit la main de Frisk et la serra avec force. Un frisson lui parcourut l'échine lorsqu'elle entendit le bruit de pet ridicule résonner dans le hall. Miss-je-sais-tout retira sa main en arborant une mine dégoûtée. « Tu es une enfant Frisk Hedelwich. », lâcha la Serdaigle, d'une voix presque aussi glaciale que celle que semblait tant affectionner Irina. Mais là n'était pas l'important.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Frisk Hedelwich

avatar

Parchemins : 57

MessageSujet: Re: the great hall — sweet evening (ouvert à tous)    Lun 6 Fév - 12:36

« Salut. » En voilà une chose bien sèche et sans expression, encore une fois Irina Lightwood a frappé. Les lèvres de Frisk s'agrandissaient de plus en plus attendant la réaction de sa nouvelle victime qui semblait hésité entre prendre sa main ou la laisser en suspens. Elle attendait tellement avec envie le moment ou le son résonnera dans la pièce lorsqu'un silence gênant fera rage dans celle-ci. Ah, l'amour du coussin péteur et de Frisk était vraiment la plus belle chose qui puisse exister sur Terre. La main de l’élément perturbateur s'élança en direction de celle de Frisk, tandis que les lèvres de la jeune poufsouffle se redressèrent petit-à-petit. « Enfin! » pensa t-elle avant que le bruit de pet s'étende dans la pièce silencieuse. Le visage pâle de la jeune serdaigle se raidit face aux bruit tandis que celui de la comédienne se remplit de larmes, tout en tordant son corps dans tout les sens suites aux rires incessant de celle-ci. « Tu es une enfant Frisk Hedelwich. » répliqua sèchement la jeune Serdaigle. « Ha! La blague du coussin péteur ça marche partout ! » s'exclama Frisk, continuant de pleurer de rire pour sa blague des plus stupides.
C'est tellement drôle, voir le visage d'une personne s'illuminer face à ce genre de blague c'est une des plus belles choses du monde, enfin faudrait-il que cette personne rigole à la blague.
N'oubliant pas son premier but, Frisk s'élança en direction de Irina Lightwood  pour s'asseoir aux côtés de celle-ci. Elle croisa légèrement un de ses bras sur la table, posant sa lourde tête sur celui-ci. Son autre bras lui pendouillait en direction de la robe de sorcier de la Gryffondor. Elle scruta la salle l'air de rien, tentant d'échapper aux regards incessants d'Irina et de l’élément perturbateur. La discrétion est la première chose dont Frisk est capable. Son regard croisa un jeune serpentard adossé sur la table des serpentard.  « Hé, Irina, tu sais qu'il y a un garçon de chez serpentard qui te mattes depuis tout à l'heure ? Il est peut-être amoureux de toi, qui sait. » Frisk détourna l'attention de Irina, avant de plonger délicatement sa main gauche dans la robe de sorcier de la jeune gryffondor, pleins de choses indescriptibles sont dedans, maintenant reste à choisir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Irina Lightwood

avatar

Parchemins : 65

MessageSujet: Re: the great hall — sweet evening (ouvert à tous)    Lun 6 Fév - 13:12

L'instant passait en slowmotion. Toujours, lorsqu'elle avait de la compagnie. C'était comme si, comme si dès qu'elle avait à se concentrer sur autre chose que ses propres sentiments, le temps passait au ralenti. Et Irina, ça l'énervait profondément, parce qu'elle aimait que les choses aillent vite. Elle aimait que les choses se terminent rapidement. Agacée, voilà comment elle se sentait. Pas seulement pour elle, mais également pour la serdaigle. La bonne humeur de Frisk semblait bien loin de pouvoir l'atteindre. Elle fit tout ce qu'elle pu pour ne pas montrer son mécontentement, mais ses traits de visage s'étaient déjà durcis et raidis. Lorsque la blonde s'installa à ses côtés, Irina poussa un profond soupir et roula des yeux. Elle ne regardait pas Frisk, mais la poufsouffle était pleine de ressources et n'eut même pas besoin de la considération d'Irina pour s'écrier : « Hé, Irina, tu sais qu'il y a un garçon de chez serpentard qui te mattes depuis tout à l'heure ? Il est peut-être amoureux de toi, qui sait. » La brune tourna presque instantanément les yeux vers le garçon installé à la table des serpentards. Ses yeux, mi-ouverts, mi-clos, laissaient Irina penser qu'il s'était assoupi. Elle croisa ses prunelles dans la pénombre et secoua légèrement la tête pour lui faire comprendre qu'il ne s'agissait là que de balivernes. Inclinant la tête vers la poufsouffle, celle-ci réalisa qu'un poids s'était glissé dans la poche gauche de sa robe de sorcier. Son regard devint encore plus noir qu'il ne l'était auparavant, et elle lâcha, d'un ton froid, déjà rancunier : « Enlève immédiatement ta main de ma poche ou je t'assure que c'est la dernière fois que tu pourras t'en servir. » Frisk s’exécuta, comprenant rapidement qu'elle ne s'en prenait pas à la bonne personne, tandis qu'Irina rassemblait déjà ses affaires. Elle attrapa son bouquin, le plaquant le long de sa poitrine et se leva sans dire un mot, intensifiant l'ambiance algide et pesante qui enveloppait la scène. Se dirigeant lentement vers un coin plus calme, le bout de la table des gryffondors, Irina se retrouvait à seulement quelques mètres du garçon de serpentard. Et c'est sans même lui adresser ne serait-ce qu'un regard qu'elle marmonna : « Tu serais mieux dans ton dortoir. », aussitôt ébranlée par une vague de fatigue.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://teamkkrp.forumactif.com
Keith Delaney

avatar

Parchemins : 31

MessageSujet: Re: the great hall — sweet evening (ouvert à tous)    Lun 6 Fév - 14:13

S'il y a bien une chose que Keith déteste, c'est de se faire réveiller de cette manière. Couper son tendre sommeil réparateur pour une broutille qui n'avait pas lieu d'être. Il était chamboulé et vaseux, incertain d'être dans son lit ou en plein milieu de la grande salle. Afin de reprendre ses esprits, il se frotta naturellement le visage avec ses deux mains tout en grimaçant pour détendre les muscles endormis de son faciès. Il releva doucement son regard, droit devant lui. C'était certain, il était bien dans la grande salle, à la table des serpentards. Après quelques courts instants, il remarqua qu'une des trois filles du groupe qu'il avait observé auparavant, une poufsouffle, l'observait à son tour, fièrement assise sur un banc, un sourire malicieux sur les lèvres. Elle murmura quelques mots à ses deux interlocutrices qu'il ne pouvait malheureusement pas entendre. Suite à ces brèves paroles, la deuxième fille du groupe détourna son regard en sa direction, c'était Irina Lightwood. Leurs regards distants se sont croisés très rapidement. Elle accompagna son regard d'un geste négatif de la tête avant de reprendre sa position initiale sur le banc des gryffondors. Qu'est-ce qu'elles me veulent? J'ai sûrement les cheveux ébouriffés après ma petite sieste, ça doit être ça. pensait-t-il en passant rapidement sa main droite sur le sommet de son crâne pour remettre en place une mèche de cheveux. Une voix sourde retentit soudainement : « Enlève immédiatement ta main de ma poche ou je t'assure que c'est la dernière fois que tu pourras t'en servir. ». C'est allé très vite. La gryffondor du groupe que Keith observait depuis tout à l'heure, Irina, se leva d'un bond, son livre plaqué contre la poitrine, son visage crispé et tendu. Elle s'élança tête baissée.en direction des dernières places de la longue table des gryffondors, non loin de l'emplacement de Keith. Lorsqu'elle déposa avec une certaine force son grimoire sur la table, il se redressa quelque peu tout en luttant pour ne pas retomber dans les bras de morphée en clignant des yeux à plusieurs reprises. Il passa une nouvelle fois ses mains sur son visage pour se frotter les yeux quand il entendit quelques mots qui semblaient venir de la table des gryffondors, et plus précisément de la place d'Irina : « Tu serais mieux dans ton dortoir. » Keith ne broncha pas suite à ces mots. Il semblait stoïque, le regard perdu dans la direction de la voix. Serait-ce cette fameuse Lightwood qui m'adresse la parole ? Quoi qu'il en soit, je crois qu'elle a raison. Tout en rapprochant ses divers manuels vers lui, il passa douloureusement sa jambe droite par dessus le banc afin de se lever de manière nonchalante. Il s'élança en direction de l'entrée de la grande salle, mais il glissa rapidement quelques mots quand il passa à hauteur d'Irina : « Merci du conseil, tu devrais en faire autant. Bonne soirée. » Keith continua son chemin en direction des cachots, sans vraiment prêter attention à la réponse de la jeune gryffondor, étant trop fatigué.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Heloisa Downing

avatar

Parchemins : 32

MessageSujet: Re: the great hall — sweet evening (ouvert à tous)    Lun 6 Fév - 18:59

« Ha! La blague du coussin péteur ça marche partout ! ». Helo' foudroya une énième fois du regard la Poufsouffle. Les mots glissèrent sur la Serdaigle. Bon. Elle laissait passer pour cette fois, mais c'était bien parce que la bêtise qui semblait gouverner l'esprit de Frisk lui faisait pitié. Au moins, elle aura appris qu'il ne fallait jamais approcher cette fille. La Pouffy s'approcha d'Irina, s'asseyant à côté de la lionne. « Hé, Irina, tu sais qu'il y a un garçon de chez serpentard qui te mattes depuis tout à l'heure ? Il est peut-être amoureux de toi, qui sait. », lança Frisk d'un ton railleur. Heloïsa leva les yeux vers ledit garçon de chez serpentard, avant de faire une moue gênée. C'était Keith, un assez bon ami à elle. Et il semblait un peu désarçonné par le fait que trois filles le fixaient inlassablement. Irina se leva et s'en alla, s'approchant de Keith. Helo' la vit lui souffler quelques mots, qui laissèrent stoïque le Serpentard. Réalisant qu'elle était désormais seule avec la farceuse, elle se mit à toussoter. « Bon. J'y vais aussi, moi. » annonça-t-elle d'un ton sec et froid. Pas de bonsoir ni rien, parce que cette idiote ne le méritait pas et cela sautait aux yeux. Elle adressa un petit sourire amical à Keith quand elle croisa son regard, avant que celui-ci ne parte dans les cachots. Elle garda son sourire, avant de s'en aller, se dirigeant vers sa salle commune.


Dernière édition par Heloisa Downing le Mer 8 Fév - 21:04, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Wanda Swann

avatar

Parchemins : 7

MessageSujet: Re: the great hall — sweet evening (ouvert à tous)    Lun 6 Fév - 19:17

Marchant dans le couloir froid du château, Wanda se remémorait le cours auquel elle avait assisté plus tôt dans l'après-midi. Une lourde pile de livres dans ses bras, son sac sur l’épaule, elle arpentait la grande allée en direction de la Grande Salle, où plusieurs échos de voix se faisaient entendre. Avec l’idée de se poser dans le grand fauteuil bleu près de la cheminée, dans la Salle Commune de Serdaigle. C’est en arrivant dans le hall que Wanda aperçue une foule qui bloquait son passage. Essayant d’esquiver le groupe, la pile de livres tremblante dans ses bras, elle commençait à s’agacer. Poussant du coude l’un des élèves afin d’essayer de passer, elle perdit l’équilibre et la pile de livres s’effondrait devant-elle, devant l’ignorance du groupe. Énervée et fatiguée de tant d’imbécilité, elle décidait d’hausser le ton afin de se faire entendre.
« Vous pouviez pas vous pousser ? C’est malin maintenant, y’a tout qui est parterre. Non mais franchement, on a rarement vu aussi con ici ! »
La jeune fille se baissait alors afin de récupérer les livres étalés sur le sol froid du hall, en continuant de marmonner des remarques désobligeantes sur le groupe de jeunes gens.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Frisk Hedelwich

avatar

Parchemins : 57

MessageSujet: Re: the great hall — sweet evening (ouvert à tous)    Lun 6 Fév - 19:22

La main de Frisk parcourra pendant de nombreuses secondes les poches profondes de la jeune gryffondor, elle cherchait un objet pouvant abréger ses désires de cleptomane, pour ensuite placer celui-ci sur le podium des objets les plus insolites de la jeune fille. « Enlève immédiatement ta main de ma poche ou je t'assure que c'est la dernière fois que tu pourras t'en servir. » marmonna la jeune gryffondor, d'un ton sec et froid, faisant légèrement frisonner la jeune poufsouffle qui s'exécuta immédiatement. Rien que le ton qu'elle employa rétracta tout les désirs fous de Frisk, lui laissant pour seul chose une mine déroutée et une goutte de sueur froide le long de son cou.
« P-pardon, j'me suis trompée de poche, voilà pourquoi je trouvais pas mes bonbons..haha. » proclama la jeune fille totalement sous le choc, par les paroles sèches en sa direction. « Pas b'soin d'hurler non plus... » marmonna t-elle avant de voir que celle-ci partit en direction du garçon de tout a l'heure, le "premier amour" d'Irina Lightwood, la fille au cœur de pierre, et à la langue bien pendue. « Bon. J'y vais aussi, moi. » murmura légèrement la jeune brunette aux côtés de Frisk.
« Oh, tu pars déjà... tu pourras dire "Helo" aux autres serdaigles, de ma part haha. » Malheureusement, la petite boutade de la jeune fille n'atteignit jamais les oreilles de la serdaigle, elle était déjà partit depuis longtemps en direction des cachots. Le regard violacé de la poufsouffle se dirigea de nouveau vers les amoureux, dit "Irina et l'autre garçon inconnu, qui finira probablement dans la gazette de l'école dans quelques jours." Elle posa légèrement sa tête de nouveaux sur la table en bois, cherchant une nouvelle victime de ses désirs de cleptomane avant de souffler une troisième fois.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Irina Lightwood

avatar

Parchemins : 65

MessageSujet: Re: the great hall — sweet evening (ouvert à tous)    Mer 8 Fév - 13:14

Irina n'avait toujours pas levé la tête. Elle s'était contentée de dire quelques mots, n'étant même sûre qu'ils parviendraient jusqu'à leur destinataire tant celui-ci semblait loin et perdu. Pourtant, alors qu'elle feuilletait de nouveau son manuel, faisant glisser les pages à l'aide de ses doigts, elle entendit que ça s'agitait, non loin d'elle, sûrement à l'endroit où était installé l'élève de serpentard. Le garçon se leva du banc - le bruit ne trompait pas - et tandis qu'il arrivait à la hauteur de la brune il lâcha quelques mots à son tour : « Merci du conseil, tu devrais en faire autant. Bonne soirée. » Le sentant déjà s'éloigner, Irina ne répondit pas. Elle replongea les yeux dans son manuel de sortilèges, un air absent accroché à ses pommettes. On aurait presque pu croire que c'était un fantôme, là, dans cette position. Absente physiquement et mentalement, un spectre sans la moindre vie, sans la moindre humanité à l'aura plus sombre que n'importe quelle créature vouée aux ténèbres. Irina ne disait pas un mot. Elle ne lisait même plus son livre. Elle était juste épuisée. Pourtant, elle ne bougea pas, restant ainsi pendant de longues heures, assise à la même place, tournant les pages de son bouquin nonchalamment juste pour ne pas avoir à affronter les pensées rêveuses de son dortoir. Espérant que personne ne viendrait de nouveau la tourmenter. Et personne ne s'y était risqué, ce soir.    
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://teamkkrp.forumactif.com
Lorca Lightwood

avatar

Parchemins : 32

MessageSujet: Re: the great hall — sweet evening (ouvert à tous)    Jeu 9 Fév - 19:21


sweet evening
the great hall

ses pas rapides résonnaient contre les marches en pierre du grand escalier. elle était définitivement en retard. à force d'être absorbée par son travail, elle avait fini par s'endormir à la bibliothèque, sur un parchemin qui devait  être à l'origine sa dissertation de potions. une tâche d'encre grossière était visible sur sa joue droite mais elle n'en avait que faire, elle ne risquait pas de croiser grand monde à cette heure-là. tout en continuant de courir, elle releva légèrement la manche de sa robe pour jeter un œil à sa montre. il était 21h45, le repas avait lieu à 19h en temps normal. elle n'avait plus d'autre choix que se diriger immédiatement vers les cuisines et supplier les elfes de maison de lui offrir gracieusement de quoi se nourrir convenablement. ce n'était pas dans ses habitudes, elle n'avait jamais eu affaire aux elfes de maison de l'école, elle se contentait de remarquer leur travail mais ne les avait jamais aperçu. en entrant dans l'immense pièce, elle fut accueillie timidement par une elfe qui lui demanda ce qu'elle venait chercher. lorca expliqua brièvement la situation à son hôtesse qui lui offrit trois sandwiches préparés sous ses yeux. la serdaigle remercia poliment l'elfe pour son hospitalité puis se dirigea vers la grande salle. même si elle avait raté le vrai repas, elle n'allait pas manger en catimini dans son dortoir, elle n'aurait pas supporté les miettes sur son lit. la pièce habituellement bondée était presque vide. quelques réfractaires étaient restés à leurs tables de maison respectives. parmi eux, irina, la cousine de lorca. elle se demanda alors si elle devait la saluer, lui adresser un signe de tête, venir lui parler. elle semblait focalisée sur un vieil ouvrage, la serdaigle se résolut donc à ne pas la déranger, connaissant son comportement irritable lorsqu'elle n'est pas disposée à l'interaction. elle mangea donc seule à la table correspondant à sa maison. en sortant de la grande salle pour rejoindre sa salle commune, elle jeta un dernier coup d’œil en direction de la gryffondor qui n'avait pas levé la tête de son bouquin depuis son arrivée. cela aurait pu paraître étrange pour n'importe qui mais après tout, c'était irina.


☆ ☆ ☆
MACFLY
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: the great hall — sweet evening (ouvert à tous)    

Revenir en haut Aller en bas
 
the great hall — sweet evening (ouvert à tous)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Hall][1er Mars] Trône de fer, JDR, ouvert à tous le monde.
» La confrerie du "chaos "( RP ouvert a tous )
» CONNEXION NUMERICABLE
» Extenssions du Nether ouvert à tous !
» Opération Sibéria ( Ouvert à tous )

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: RP - Le château :: Rez-de-chaussée et sous-sol-
Sauter vers: